top of page

Ce qu'il faut impérativement cibler pour perdre du poids

Le Métabolisme de base (MB) OU Dépense Energétique de Repos Mais qu’est-ce que c’est exactement ? On l’a vu dans le post précédent, il participe à hauteur de 60% de tes dépenses énergétiques journalières. C’est donc le paramètre le plus important à connaitre et à influencer pour gérer au mieux ton énergie. Il s’agit de l’énergie dont ton corps a besoin pour assurer de manière optimale tes fonctions vitales essentielles, respiration, activité cardiaque, activité du système nerveux et digestion dans des conditions de repos : C’est-à-dire, lorsque nous sommes éveillés mais sans activité particulière, à une température extérieure située entre 22 et 25° (plage à laquelle aucune régulation thermique n’est nécessaire) et au calme émotionnel. Pour assurer ce besoin, ton corps transforme les aliments ingérés en une énergie utilisable grâce à des réactions métaboliques = utilisation et spécification de l’énergie. Quels paramètres font varier ce métabolisme de base ? Tu vas le voir, les formules utilisées pour calculer sa valeur ne prennent pas en compte tous ces paramètres, et c’est peut-être la seule chose à retenir

Contenus dans les formules classiques : Poids, taille, âge et sexe…OK

Ont des impacts conséquents mais souvent oubliés et non pris en compte pour déterminer les valeurs de MB classiques :

· Ta densité musculaire

· Tes émotions ou plus précisément ton état émotionnel

· Ton rythme de vie, et notamment ton ratio temps éveillé / temps endormi

· Certaines de tes consommations comme la caféine, la cigarette, la médication ou toute autre forme d’excitant ou apports qui impactent directement ton humeur… et tes émotions.

Parmi tous ces facteurs la densité musculaire (ou taux de masse maigre) joue un rôle considérable.

La masse musculaire participe directement au fonctionnement de ton corps :

· Muscles lisses et muscles striés cardiaques : contractions involontaires et fonctionnement réflexe (viscères, intestins, appareil circulatoire, cœur…)

· Muscles striés squelettiques : contractions volontaires, permettent entre autres les mouvements

Leur maintien et leur utilisation nécessite notamment de l’énergie et participe donc au métabolisme basal (MB). Dans les faits, la masse maigre représente environ 40% de poids corporel total, mais prend part à hauteur de 20% du métabolisme basal. A l’inverse, la masse grasse (= graisse corporelle de stockage) n’est pas « vitale » et ne nécessite que peu d’entretien, son épuisement n’est possible que sous certaines conditions et n’est pas prioritaire (déficit calorique par exemple). De manière générale, sa participation au métabolisme basal est très faible.

Dans les faits, la masse grasse représente 20% à 25% du poids corporel total mais n’impacte que 3% du métabolisme basal. Donc, plus tu augmenteras ta masse musculaire, plus tu augmenteras tes besoins en énergie pour l’entretenir et l’utiliser, et par conséquent, ton métabolisme basal global. Pour une même quantité d’énergie apportée par les aliments, celle-ci sera consommée de manière optimale et favorisera ta perte de poids. Conclusion, ne néglige pas les activités de type renforcement musculaire en plus de ton équilibrage alimentaire, et tes résultats n’en seront que favorisés.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page